Warning: mysql_fetch_array(): supplied argument is not a valid MySQL result resource in /mnt/113/sdb/c/2/ussa.cgt.orly/nuked.php on line 564
Ussa Cgt Orly - Portail du syndicat >
  Login or Register
Communication
Notre actualité
Les archives
Nos tracts
Point presse
Notre galerie de photos
Notre calendrier
Nos revendications
Sûreté Aéroportuaire
Ce qu'il faut savoir
Les enjeux
Positions de la CGT
Organigramme
Informations légales
Nos statuts
Nos droits
Qui sommes-nous ?
Discussions
Forums
Nous contacter
Nous recommander
Le bêtisier
Divers
Liens utiles


  Les nouvelles mesures de sûreté
Catégorie : Points presse
Ajouté le : 14/04/2007 20:37
Auteur : Secgen
Lectures : 260
Note :  [ Evaluer ]

Article paru dans ADP Magazine

Taille des bagages de cabine


Le règlement (CE) N°1546/2006 du 4 octobre 2006 qui a instauré de nouvelles mesures de sûreté pour l'Union Européenne, l'Islande, la Norvège et la Suisse prévoit qu'à compter du 6 mai 2007, les bagages de cabine d'une taille supérieure à 56 cm ×45 cm ×25 cm seront interdits en 2007, sauf s'ils sont dûment autorisés par les compagnies aériennes et soumis à une fouille manuelle systématique lors de l'inspection filtrage.

Cette mesure, dont l'efficacité ne paraît pas démontrée, ferait peser sur les aéroports de nouvelles contraintes opérationnelles et financières, six mois après celles imposées par les restrictions d'emport de liquides le 6 novembre 2006. Les conséquences en seraient désastreuses pour la fluidité et l'efficacité du transport aérien ainsi que pour la qualité de service.

· difficultés de mise en oeuvre pour les passagers en correspondance en provenance d'un état tiers, notamment pour CDG qui fonctionne en hub et compte un nombre important de passagers en correspondance (taux de correspondance de 30%). Les passagers seraient tenus de faire enregistrer leurs bagages de cabine « hors dimensions » en soute lors de leur arrivée à Paris ou de demander une autorisation auprès de leur compagnie aérienne, ce qui ne manquerait pas de poser des problèmes de traitement de flux et de générer des retards.

· augmentation du nombre de bagages de cabine à contrôler lors de l'inspection filtrage : le passager peut opter pour 2 ou 3 bagages conformes au gabarit.

· augmentation du volume des bagages enregistrés en soute, notamment lors des correspondances.

· augmentation forte de fouilles manuelles de bagages de cabine, dont on connaît la difficulté de mise en oeuvre dans les aéroports. En effet, commercialement, les compagnies aériennes auraient intérêt à mettre en oeuvre cette mesure de façon souple en autorisant de nombreux bagages de cabines « hors dimension ».

· coût supplémentaire pour la mise en place de solutions, qui viendrait s'ajouter au coût déjà induit par les mesures du 6 novembre 2006.

· augmentation des litiges avec les passagers mais également avec les compagnies aériennes. Cette mesure va en effet à l'encontre de la politique générale des compagnies visant à limiter les coûts opérationnels et à améliorer la fluidité en recourant massivement aux e-services.

· acceptation difficile par les clients et les autres acteurs du transport aérien, d'autant plus que l'efficacité de la mesure sur le strict plan sûreté reste à démontrer.

Compte tenu de ces éléments, Aéroports de Paris a demandé que cette mesure soit retirée du texte lors de la prochaine révision du règlement (CE) N° 1546.



Baudouin DELESCLUSE