Warning: mysql_fetch_array(): supplied argument is not a valid MySQL result resource in /mnt/113/sdb/c/2/ussa.cgt.orly/nuked.php on line 564
Ussa Cgt Orly - Portail du syndicat >
  Login or Register
Communication
Notre actualité
Les archives
Nos tracts
Point presse
Notre galerie de photos
Notre calendrier
Nos revendications
Sûreté Aéroportuaire
Ce qu'il faut savoir
Les enjeux
Positions de la CGT
Organigramme
Informations légales
Nos statuts
Nos droits
Qui sommes-nous ?
Discussions
Forums
Nous contacter
Nous recommander
Le bêtisier
Divers
Liens utiles


  En mai, Brink’s a fait ce qui lui plaît !
Catégorie : Tracts
Ajouté le : 05/06/2007 11:16
Auteur : Secgen
Lectures : 293
Note :  [ Evaluer ]

En mai, Brink’s a fait ce qui lui plaît !


Le 30 avril 2007, l’annualisation a pris fin chez Brink’s SS par application de la loi. La direction qui ne voulait pas perdre ce fantastique pactole a proposé aux organisations syndicales, le 14 mars dernier seulement, de signer un accord de prolongation de 6 mois.

La Cgt a consulté les salariés qui lui ont tous fait savoir qu’ils n’étaient pas d’accord. Seul Sud Prévention qui avait d’abord prétendu que l’annualisation était terminée grâce à elle pour gagner des voix aux élections professionnelles, a signé le 30 avril, dernier jour de validité, un nouvel accord contraire à la volonté des salariés, ce que la Cgt a immédiatement dénoncé. Sud Prévention comprenant qu’elle avait fait une grosse erreur, a fini par se rétracter et a finalement dénoncé l’annualisation.

La direction a alors mis en place brutalement et arbitrairement des nouveaux plannings pour le mois de juin, sans se soucier des droits des salariés, sans consulter les représentants du personnel. Son but : éviter d’avoir à payer la moindre heure supplémentaire (car elles sont désormais payables en fin de mois et avec une majoration) en blindant les vacations. Comme cela ne suffisait pas, au passage, elle a supprimé le paiement de tout le temps de pause. Pour faire passer la pilule, elle a dit et écrit (dans 2 notes de services !) que c’était la faute des organisations syndicales Cgt et FO.

C'est oublier de rappeler aux salariés que la direction savait parfaitement depuis février 2006, que les accords d'annualisation prendraient légalement fin au 30 avril 2007. Dans ce cas pourquoi ne pas avoir proposé une vraie négociation aux organisations syndicales dès l'année dernière plutôt que de tenter, le 14 mars de faire passer en force un texte qui ne faisait que prolonger l'annualisation ?

Manœuvre grossière de la direction pour retourner les salariés qu’elle exploite contre les organisations syndicales qui les défendent le mieux. Mais les salariés ne sont pas dupes, ils savent très bien qui fait les plannings et qui est responsable de cette faillite sociale.

Quel était le droit des salariés ? C’était normalement les quatre premières semaines du planning du mois de mai 2007 qui auraient dû servir de période de référence et se reproduire à l’identique toute l’année, comme le prévoit l’accord du 18 mai 1993 de la Convention Collective Nationale des entreprises de prévention et de sécurité.

Pour rétablir collectivement le droit des salariés, la Cgt a : saisi l’inspection du travail, préparé des actions en justice, déposé un préavis de grève pour le 08 juin 2007.

A titre individuel, la Cgt appelle chaque salarié à écrire une lettre de protestation adressée au siège de Brink’s SS contre les nouveaux plannings et si cela ne suffit pas, à saisir le tribunal des Prud’hommes. Plus largement la Cgt appelle les salariés à faire valoir leurs droits, à se mobiliser solidairement et à résister contre tous les abus de pouvoir.


La section syndicale Cgt BSS, le 03 juin 2007.