Warning: mysql_fetch_array(): supplied argument is not a valid MySQL result resource in /mnt/113/sdb/c/2/ussa.cgt.orly/nuked.php on line 564
Ussa Cgt Orly - Portail du syndicat >
  Login or Register
Communication
Notre actualité
Les archives
Nos tracts
Point presse
Notre galerie de photos
Notre calendrier
Nos revendications
Sûreté Aéroportuaire
Ce qu'il faut savoir
Les enjeux
Positions de la CGT
Organigramme
Informations légales
Nos statuts
Nos droits
Qui sommes-nous ?
Discussions
Forums
Nous contacter
Nous recommander
Le bêtisier
Divers
Liens utiles


  NAO 2007 chez Alyzia Sûreté, résultat = 0
Catégorie : Tracts
Ajouté le : 06/03/2007 17:46
Auteur : Secgen
Lectures : 438
Note :  [ Evaluer ]

COMPTE RENDU DES REUNIONS

Notre direction ALYZIA SURETE, grâce à la complicité de la CFDT, d’UNSA et de FO a mis en place un accord (signé le 14/02/07) dont les dispositions sont en totale discordance avec les attentes des salariés.

Rencontres qui devaient se traduire en augmentations de salaires et revalorisation sur : panier repas, indemnité de nettoyage, primes de chaussures, et le versement de la prime de performance, se sont soldées par la révision de certains acquis et l’attribution de quelques miettes.

Pour ce qui est de l’accord du 22/12/2006, afférent à la prime de 200€ (brut) qui a été arrachée et non octroyée (aux dires de la direction) pour surcroît de travail, pour les périodes les plus chargées et nouvelles procédures du 06/11/06.
C’est mérité et ne devrait pas figurer dans les NAO, en effet, celle-ci a été allouée grâce à la mobilisation des salariés.

Pour exemple, la CGT proposait une réelle augmentation du pouvoir d’achat, se révélant par exemple :

Une prime de performance trimestrielle prévue sur la CCN (prévention et sécurité) soit ½ salaire à l’année, ce qui correspondrait à 4 trimestres (mars, juin, septembre et décembre et non pas des versements en décalés (comme actuellement) sur 4 mois, (avril, juillet, octobre et janvier de l’année suivante).

Dotation chaussures :
Lors de la reprise du personnel en février 2006, la direction proposait, une prime de 60€ (formalisée par accord).
En définitif, elle a profité de cette NAO 2007 et toujours grâce à la complicité de ces mêmes organisations syndicales pour revenir sur cet acquis et imposer une dotation de 2 paires de chaussures. Nous avons déjà vécu l’expérience pour certains salariés qui s’est du reste, avérée calamiteuse, certains ont subi les malfaçons de ces « souliers » (ampoules, coupures, etc.).

Prime de nettoyage :
3€ de plus il est vrai, cependant (à la demande d’UNSA), avec obligation de fournir des justificatifs (facture de pressing) soit à 15,20€ .

Pour faire court, et selon l'UNSA pas de justificatifs = pas de prime. Alors qu’auparavant, le justificatif n’était pas réclamé.
Alors que nous avons : 1 parka, 2 vestes, 2 pantalons ou jupes, 4 chemises et 1 pull. Dans ces conditions, cette organisation syndicale aurait mieux inspirée, de demander le double de ce montant.

On pourra toujours vous rétorquez et ici nous citons, le délégué syndical de la CFDT :

« C’est toujours mieux que rien et qu’il y a toujours pire que nous»,
Et nous de répondre :
« Pourquoi voir le pire ? Pour évoluer, il est quand même préférable de regarder au-dessus et non en dessous comme tu le suggères » Fermez les guillemets.
Eloquent, non ? Tout est dit.

Aucune de nos propositions n’a été prise en compte et avons le sentiment qu’elle nous a jetés de la « poudre aux yeux », comme l’attribution de vêtements dont la loi lui fait obligation ou en nous indiquant qu’elle attend la publication de l’arrêté d’extension au JO pour revaloriser nos salaires. Là encore, combien de mois allons nous perdre ?

Voila ce que pense la CGT de ce simulacre de négociations, il vous appartient salariés/es d’ALYZIA SURETE de dire ce que vous en pensez et exprimez votre mécontentement par l’application des procédures et mesures de sûreté à la tâche.

Si l’on reprend l’adage d’actualité, « travaillez plus, pour gagner plus », en fait chez ALYZIA, il s’agit de travaillez plus pour gagner moins.


TOUS ENSEMBLE, pour EXIGER UN VRAI SALAIRE POUR DEMAIN ET QUE LE SMIC NE NOUS RATTRAPE PAS.