Warning: mysql_fetch_array(): supplied argument is not a valid MySQL result resource in /mnt/113/sdb/c/2/ussa.cgt.orly/nuked.php on line 564
Ussa Cgt Orly - Portail du syndicat >
  Login or Register
Communication
Notre actualité
Les archives
Nos tracts
Point presse
Notre galerie de photos
Notre calendrier
Nos revendications
Sûreté Aéroportuaire
Ce qu'il faut savoir
Les enjeux
Positions de la CGT
Organigramme
Informations légales
Nos statuts
Nos droits
Qui sommes-nous ?
Discussions
Forums
Nous contacter
Nous recommander
Le bêtisier
Divers
Liens utiles


  La sûreté aéroportuaire vue par ADP
Catégorie : Points presse
Ajouté le : 16/12/2007 18:31
Auteur : Secgen
Lectures : 361
Note : Non évalué [ Evaluer ]

La sûreté, au centre des préoccupations d’Aéroports de Paris !


Lors des 6 dernières années, les effectifs dédiés à la sûreté ont doublé et ADP a investi 295 millions d’euros sur les exercices 2001 – 2006.

Depuis les attentats du 11 septembre 2001, la sûreté aéroportuaire n’a cessé d’être renforcée. Véritable pilier de la charte qualité d’Aéroports de Paris, elle est une problématique de premier plan. Afin de répondre à un niveau d’exigences toujours accru dans ce domaine, Aéroports de Paris a investi lourdement en matière d’infrastructures et de technologies.

Septembre 2001 et novembre 2006 ont parqué des étapes importantes en matière de sûreté. Les exploitants aéroportuaires ont dû s’adapter aux menaces terroristes. C’est pourquoi Aéroports de Paris a effectué de nombreux travaux d’amélioration de ses infrastructures afin de veiller à la sécurité de ses usagers. Ca n’a pas été sans difficulté. Les restrictions en matière d’élévation du niveau de sûreté demeurent nombreuses.

Les procédures sont multiples et doivent être appliquées de façon très stricte. La qualité de service ne peut en pâtir, tout comme la gestion des flux de voyageurs. Aéroports de Paris a dû faire preuve de beaucoup de précision pour gérer tous ces paramètres et mettre en place de nouveaux systèmes de sûreté.

Parmi les changements réalisés ou en cours de déploiement, il faut noter qu’une séparation physique des flux de passagers au départ et à l’arrivée a été organisée. Des cloisons ont été posées. Des portes et des couloirs anti-retour ont été installés.

Cela a permis d’instaurer des parcours totalement étanches. Les espaces dédiés aux postes d’inspection filtrage (PIF) ont été réaménagés. L’objectif : optimiser la qualité de service e réduisant le temps d’attente ! le renforcement brutal des mesures de sûreté ces dernières années a entraîné une dégradation de l’écoulement des passagers à ces points de contrôles.

Pour remédier à cela, la surface des PIF a été réaménagée et leur nombre a été augmenté. Afin d’améliorer les systèmes d’inspection des passagers, Aéroports de Paris a installé des appareils mobiles de détection de traces d’explosifs. Ils permettent d’analyser rapidement et précisément des parques infimes grâce à la spectrométrie. Les PIF de Paris – Charles de Gaulle et Paris – Orly en sont équipés depuis 2005.

La vidéosurveillance tient aussi une place de plus en plus importante dans le dispositif de sûreté des aéroports parisiens. En juillet 2007, près de 5 000 caméras ont été implantées à Paris – Charles de Gaulle et à Paris – Orly. Le but est d’atteindre les 7 000 avant la fin 2008. Ces caméras vont induire un plus grand respect des réglementations et plus de réactivité en cas d’événement affectant la sécurité. Progressivement, les parcs de stationnement bénéficieront de l’installation d’une technologie innovante utilisant aussi la vidéosurveillance.

Elle permettra de faire un rapprochement entre le ticket d’entrée, l’immatriculation et le type de véhicule, afin de lutter activement contre le vol. Par ailleurs, les voies routières donnant accès aux plates – formes sont beaucoup plus surveillées. Des postes d’accès routier avec inspection filtrage (PARIF) ont été mis en place à Paris – Charles de Gaulle et Paris – Orly. Les PARIF sont équipés de la même manière que les PIF (rayon X, biométrie, etc) afin de contrôler les conducteurs et leurs passagers.

L’action d’Aéroports de Paris est orientée vers l’amélioration de la qualité des dispositifs de sûreté. Cette politique a débouché sur l’obtention de la certification ISO 9001 version 2000 pour Paris – Orly. La même démarche est en cours à Paris – Charles de Gaulle.

Paris – Orly ouest : le hall 2 fait peau neuve !

Depuis 2006, il affiche un nouveau visage. Plus design, plus convivial, il a été pensé pour faciliter le flux des usagers. Les demandes des clients ont été prises en compte dans la rénovation du hall 2. L’observatoire des passagers a noté qu’en semaine les voyageurs étaient à 65% des hommes. Ces derniers se déplacent principalement pour des raisons professionnelles. Ils sont pressés et cherchent à optimiser leur temps passé dans l’aéroport.
Afin de satisfaire sa clientèle, Aéroports de Paris a décidé de privilégier deux idées fortes : une zone d’enregistrement rapide et des postes de sûreté regroupés.

Les voyageurs peuvent s’enregistrer à n’importe quel comptoir du hall 2. Véritable innovation technique, ce nouveau fonctionnement permet aux usagers de gagner du temps en fluidifiant les files d’attente. Les comptoirs d’enregistrement sont positionnés au quatre coins du hall pour dégager un maximum de place. Le but : améliorer la circulation des passagers !

D’autre part, sept postes d’inspection de filtrage sont regroupés au centre du hall. Ce regroupement en un point central facilite le trajet des usagers. Toujours dans un esprit de fluidification de flux de passagers, des agents de sûreté dirigent les voyageurs vers les postes d’inspection disponibles.

Aujourd’hui, une fois les contrôles franchis, les usagers accèdent à une salle d’embarquement de 1 900 m2 agrandie et réaménagée.

Source :

Théma
Le supplément thématique
Entre Voisins
Octobre 2007/ numéro 13/ la sûreté