Warning: mysql_fetch_array(): supplied argument is not a valid MySQL result resource in /mnt/113/sdb/c/2/ussa.cgt.orly/nuked.php on line 564
Ussa Cgt Orly - Portail du syndicat >
  Login or Register
Communication
Notre actualité
Les archives
Nos tracts
Point presse
Notre galerie de photos
Notre calendrier
Nos revendications
Sûreté Aéroportuaire
Ce qu'il faut savoir
Les enjeux
Positions de la CGT
Organigramme
Informations légales
Nos statuts
Nos droits
Qui sommes-nous ?
Discussions
Forums
Nous contacter
Nous recommander
Le bêtisier
Divers
Liens utiles


  Mesures de sûreté optimales pour Alyzia Sûreté
Catégorie : Tracts
Ajouté le : 05/04/2007 23:16
Auteur : Secgen
Lectures : 176
Note : Non évalué [ Evaluer ]

Les mesures de sûreté optimales pour les passagers :
ça doit être tous les jours !

Arrêtons l’hypocrisie : quand les contrôleurs d’ADP (pexas) sont là on fouille un bagage sur deux, en arrêtant le tapis convoyeur.

Quand ils ne sont pas là, le tapis ne s’arrête jamais et les bagages sont rarement fouillés, pour éviter les files d’attente.

La CGT appelle les agents de sûreté aéroportuaire à appliquer les procédures et les mesures de sûreté de façon optimale pour la sécurité des passagers et des usagers du transport aérien, dès ce week-end.

Les Négociations Annuelles Obligatoires (NAO) avec la direction d’Alyzia ont débouché sur une perte de pouvoir d’achat :

- prime de remboursement des chaussures retirée
- obligation d’un justificatif de pressing alors que les tenues n’ont pas été renouvelées depuis février 2006.

Est-ce là l’image que souhaite donner Alyzia Sûreté, filiale du groupe ADP ?

La convention collective nationale (CCN) des entreprises de prévention et de sécurité prévoit une prime de performance trimestrielle. La direction donne cette prime tous les 4 mois : depuis quand y-a-t-il quatre « quadrimestre » dans une année ?

Nous voulons être rémunéré nos heures supplémentaires sur un mois de travail pas sur quatre semaines.

La CGT demande l’ouverture immédiate de négociations débouchant sur une réelle augmentation du pouvoir d’achat des salariés. La CGT envisage le dépôt d’un préavis de grève, si elle n’est pas entendue.